Comment apprendre à tricoter : 16 conseils pour débutants

0
618

Nous sommes aujourd’hui dans un monde qui évolue à une vitesse de croisière. Curieusement, cette allure évolutive du monde n’empêche pas le tricot de susciter un engouement étonnant. Des personnes âgées qui s’adonnent à cette activité pour maintenir en équilibre leur pression artérielle aux enfants qui apprennent le tricot dans les écoles, les centres d’intérêt sont énormes. Ainsi, pour aider les débutants à apprendre vite et bien le tricot, nous leur proposons dans cet article quelques conseils et méthodes. Désormais, ils auront de quoi tricoter la plupart des modèles.

Apprendre à tricoter le point de riz

Cette astuce encore appelée « point de blé » consiste à alterner les mailles et les envers au niveau d’un ranger de mailles et à inverser les mailles sur un autre ranger. Absolument idoine pour des écharpes, les bonnets ainsi que les gilets, cette partie du tricot est sans doute l’une des plus capitales. Pour parvenir à la maîtrise de ce point, vous devez vous munir des aiguilles circulaires.

Apprendre à tricoter la torsade simple

Notre deuxième leçon de tricot concerne bien évidemment la torsade simple. Cette technique a pour finalité l’obtention d’un nombre identique de mailles. Pour les débutants de tricot, cette méthode présente une apparence difficile. Mais en effet, elle est facile à réaliser. D’autres instructions vous y aideront certainement.

Apprendre à tricoter les noppes

Les noppes sont la marque de l’originalité de tricot. Elles comprennent trois dimensions acquises sur la base de nombreuses augmentations faites sur les mailles. Elles sont plus importantes dans la couture des pulls irlandais. Elles offrent aux ouvrages plus de caractère.

Apprendre à tricoter : la réduction en tricot

Cette technique consiste à diminuer les dimensions des mailles par leurs bouts. Les possibilités de réduction sont nombreuses, mais convergent vers un seul objectif : la finition imperceptible ou ornementale d’un modèle d’ouvrage.

La technique de l’assemblage réglementaire des mailles

Les vrais artisans de tricot savent qu’un assemblage simple des mailles est plus normal et plus recommandé pour la finesse des œuvres de tricot. Un fil et des aiguilles notamment de crochet vous suffirent largement pour réussir facilement le montage régulier des mailles de votre objet. Mais il existe aussi plusieurs types de laine dans lesquels vous pouvez faire un choix pour fabriquer votre tricot.

La récupérer les mailles

Lorsqu’une maille ou plusieurs mailles de votre pull-over en laine se déchirent, vous pouvez procéder à cette méthode de récupération pour redonner à votre habit son élégance. Alors, plus besoin de paniquer lorsque vous perdez les mailles de votre tricot.

Le point avant

Les débutants en tricot n’ont plus besoin de se soucier pour la mise en relief de leurs ouvrages. En effet, la technique du point avant leur permet de réussir cette opération. Pour y arriver, il leur faudra seulement une aiguille giratoire (circulaire).

Le point arrière

Après avoir réuni les différents éléments d’un tricot, vous devez passer ensuite au montage. La réalisation de cette phase se fait grâce à la technique du point arrière. Et, s’entraîner à le faire reste une tâche bien facile, car cette technique n’exige que de vous une aiguille de bambou en forme circulaire.

Le point mousse

C’est la technique de base facile à accomplir. Il vous offre la possibilité de tresser nombreux modèles. Vous devez simplement vous munir de deux aiguilles et de fil et le jeu est fait. Comment donc procéder pour réaliser un bon tricot ?

Conseils pour débutants au tricot : Le principe de la réalisation d’un échantillon

Cette recommandation est lassante, mais capitale pour bien tricoter. Il faut dire que chaque main à un style propre de tricot, car elle peut lâcher ou serrer. Évidemment, même si vous achetez la laine et le diamètre d’aiguille identique recommandés, il n’est pas certain que vous obtiendrez les mêmes résultats. Néanmoins, si vous vous basez sur un échantillon, bien dressé, vous saurez exactement où vous allez. L’important est de faire les calculs nécessaires vous permettant de définir la quantité de mailles que vous souhaitez monter.

Faites un repassage soigné des morceaux avant le montage

Il est important de repasser convenablement les morceaux choisis avant de passer à tout assemblage. En effet, le repassage avec sa vapeur permet de régulariser les points et de maintenir la compression de l’étoffe. Mais avant tout, vous devez totalement sécher les morceaux avant de commencer votre couture.

Privilégiez les montages fondés sur les méthodes de couture plate

Assembler les morceaux en se basant sur les méthodes de coutures plates et flexibles est gage de meilleur résultat. C’est le cas du « Grafting ». Mais les coutures plus ordinaires en point arrière garantissent tout aussi des résultats exacts. Dans tous les cas, il est important de retenir deux choses :

  • Le repassage des coutures plates lors du montage ;
  • L’assèchement des laines entre les étapes.

Il est aussi recommandé de veiller à l’équilibre de votre tricot en faisant attention au poids. Pour cela, l’on vous conseille de faire usage des matériaux naturels légers tels que la « nacre », « des corozos » de couleur matche.

Quelques conseils spécifiques pour aider les débutants à mieux apprendre le tricot

Tricoter reste un travail passionnant au regard de ses nombreux avantages. Ce qui explique l’augmentation sans cesse croissante chaque année des tricoteuses. Mais pour réussir ce travail, vous devez, en dehors des techniques et des étapes, vous familiariser avec les conseils suivants :

  • Vous devez être patient ;
  • Tissez quotidiennement afin d’éviter d’oublier les techniques apprises ;
  • Vous devez garder à l’esprit que le tricot vous permet de détendre vos nerfs, ce qui exige de vous la concentration dans l’exécution précise des actions ;
  • Prenez le temps nécessaire ;
  • Un débutant en tricot doit éviter de prendre les fils à tricoter coûteux, car les erreurs sont possibles et n’y a rien d’anormal à cela ;
  • Les fils à tricoter épais sont plus recommandés les premiers essais ;
  • N’oubliez pas de stopper les mailles quand elles sont retirées de l’aiguille ;
  • Pour votre première réalisation, choisissez un ouvrage simple tel qu’une écharpe par exemple ;
  • Il faut savoir choisir les outils à tricoter. Pour cela, vous devez bien choisir votre mercerie et couture pour trouver les bons outils.

Cependant, réussir la réalisation d’un tricot, c’est savoir maîtriser les opérations de montage. Et lorsqu’il s’agit des débutants, il est plutôt utile de revenir sur quelques principes de base nécessaires à l’obtention de rendement final meilleur.

Les étapes du tricot

Comme toute activité de précision et de mesure, le tricot exige le respect de certaines étapes nécessaires à la couture d’un bon modèle.

Ces étapes se présentent comme suit :

La réalisation d’une pelote ronde

Il est important de notifier que la majorité des pelotes faites avec de fil à tricoter sont moins pratiques. Mais avant de commencer le tricot proprement dit, il faut avoir réalisé votre pelote de forme ronde.

Fabriquer une boucle coulante

Elle constitue votre initiale maille. Elle consiste à aire une maille en se servant de la cime du fil à tricoter en faisant passer le plus long côté du fil au-dessus de la section du fil la plus courte, mettre l’anneau sur le fil, tirer délicatement le fil à travers le nœud, procéder au resserrage du nœud en maintenant ouverte la boucle, faire glisser une aiguille de tricot dans ce nœud et tirer les deux extrémités du fil pour comprimer la boucle tout autour de l’aiguille.

  • Le montage des mailles

L’assemblage des mailles est inévitablement le soubassement de tout projet de tricot. Pour réussir cette phase, vous êtes tenu de réaliser un nœud au bout de votre aiguille. Ensuite, vous allez faire une large boucle autour de l’index de votre main gauche et enfoncer l’aiguille tout en gardant l’index à sa place. Lovez autour de l’aiguille le fil que vous avez dans votre main gauche. Faites glisser la boucle sur la pointe et lorsqu’elle arrive au-dessous de l’aiguille, retirez votre index. À ce niveau, il ne vous reste qu’à tirer tout doucement sur les deux extrémités du fil pour obtenir votre maille.

Par ailleurs, pour monter les mailles, c’est à vous de définir le nombre de mailles de chacun des rangers de votre modèle. Il existe à cet effet diverses méthodes de montage. Mais la méthode de Montage la plus adaptée à l’apprentissage tricot des débutants est celle qui consiste à :

  • Tenir dans la main droite l’aiguille au bout de laquelle le nœud se trouve accroché ;
  • Lover autour de la main gauche le fil qui joint le nœud à la pelote ;
  • Disposer l’aiguille sur la paume de main et sous le fil ;
  • Retirer à présent la main. Si vous le faites bien, vous aurez une boucle fermée autour de votre aiguille ;
  • Rétrécir la boucle formée tout autour de l’aiguille à tricoter. Vous aurez ainsi votre maille N° 1 ;
  • Répéter ce processus autant de fois que vous voulez pour avoir le nombre de par ranger jusqu’à la finition de votre tricot.

La maille endroit

C’est le moins difficile des points de tricot et le pilotis du point mousse. Sa réalisation consiste à disposer le fil autour de l’index de votre main gauche et le garder. Vous glissez ensuite l’aiguille droite dans la première maille de l’aiguille gauche afin de former une nouvelle maille. Le fil doit être mis à présent sur l’aiguille droite pour être enrobé à travers la boucle. Ôtez la maille N° 1 de l’aiguille de la main gauche et faites-la passer sur l’aiguille de la main droite. Ce processus doit continuer jusqu’à ce que l’ensemble des mailles de la gauche soient alternées vers la droite.

Nous devons reconnaitre a priori qu’il existe plusieurs points au niveau de tricot. Vous pouvez entendre parler des mailles endroit ou encore des mailles envers… comme nous l’avons précédemment évoqué. L’un dans l’autre, la réussite passe par certaines étapes que nous pensons approfondir à travers les points suivants :

  • Gardez avec la main gauche l’aiguille sur laquelle les boucles sont réalisées et avec la main droite l’autre aiguille. Ce n’est pas aussi une mauvaise idée que de lover le fil de tricot autour de l’index ou du majeur droit. Cela offre comme avantage le maintien du fil à l’arrière du modèle ;
  • Faites passer l’aiguille libre sur la première boucle de l’aiguille gauche. L’aiguille droite doit passer au dos l’aiguille gauche. Vous devez vous en assurer ;
  • Saisissez maintenant le fil au niveau de la pelote ronde (pas la ‘’queue’’ du fil) et faites-le rouler autour de l’aiguille droite. Il est impératif qu’il se situe au centre des deux aiguilles. Vous n’avez qu’à enrouler à la suite le fil du bas vers le haut ;
  • Observez à travers les deux aiguilles et vous verrez certainement deux trous distincts par le fil central. Faites passer le fil central au-dessus du trou gauche au moyen de l’aiguille droite d’abord vers le haut et ensuite vers le bas ;
  • Enfoncez doucement l’aiguille droite dans le creux gauche en passant à côté de l’aiguille gauche ;
  • Relâchez l’ancienne boucle dès que vous obtiendrez la nouvelle maille ;
  • Tressez de la même façon l’ensemble des mailles formées au niveau de l’aiguille gauche ;
  • Alternez les aiguilles en passant l’aiguille droite contenant toutes les mailles à la main gauche et l’aiguille gauche libre à la main droite et vice-versa. ;
  • Tissez l’ensemble des rangs de mailles nécessaires à la réalisation de votre modèle.

Toutefois, nous devons faire remarquer que le contraire du point endroit reste le point envers. Aussi devons-nous souligner que la succession des rangers à mailles endroit et des rangers à mailles envers donne naissance au « jersey ». De même, l’alternance d’une maille endroit et d’une maille envers donne naissance aux « côtes ».

Apprendre à tricoter aux enfants : quels sont les avantages

Apprendre à broder notamment à ses enfants offre de nombreux avantages. Le tricot peut être vu comme de véritable activité de relaxation. La pratique de cette activité permet de contrôler le stress. Aujourd’hui, il existe même une multitude de site de loisirs créatifs pour permettre à toute personne surtout aux enfants de s’initier à l’apprentissage de tricot. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est à juste titre surnommé le « nouveau Yoga ». Après une journée à l’école, il y a quoi de mieux que de réaliser certaines mailles pour reconquérir la tranquillité de l’esprit. Le tricot permet à l’enfant de développer les qualités comme la concentration et la patience nécessaires pour un bon tempérament en classe.

En outre, cette activité augmente chez toute personne la confiance et l’estime personnelle. C’est toujours encourageant de se voir capable de fabriquer soi-même une chose. Vous avez alors toutes les raisons possibles d’enseigner cette activité à vos enfants. Mais attention ! Son accessibilité à tous reste problématique. Certaines études limitent à 7 ans l’âge d’apprentissage approprié au tricot.

Comment initier les enfants au tricot ?

Pour éduquer les enfants au tricot, il est plus judicieux de débuter avec les modèles faciles. Pour familiariser par exemple un enfant au tricot, vous pouvez commencer par un carré en point mousse. Et quand l’enfant aura acquis la maîtrise de certains gestes, vous pouvez entamer avec lui la fabrication d’une écharpe. Ce sont des étapes simples à franchir. De plus, à force de commencer par s’exercer à ces différents niveaux, l’enfant acquit facilement la base des motivations.

Il est également primordial de privilégier l’usage des aiguilles conçues en plastique à cause de leur poids léger et de leur maniabilité. Et lorsque les enfants se servent des grosses aiguilles assorties d’une laine de grand format, le travail évolue plus rapidement. Mais quant aux aiguilles tellement minces, il faut dire qu’elles ne permettent pas de bien apercevoir les mailles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.