Quels sont les meilleurs réflexes pour réussir ses débuts dans le tricot ?

0
429

Autrefois meilleure activité relaxante et apaisante de nos grand-mères, le tricot est une vieille pratique ayant disparu dans le temps. Mais aujourd’hui, il est revenu en force à la mode. À juste titre, il est la tendance du moment en termes d’activité qui sème chez les enfants les germes de concentration et de patience. Alors, pour bien affronter la saison d’hiver avec un bonnet ou une écharpe assez chaud, vous devez vous mettre à tricoter. Cependant, ce n’est pas une tâche facile de s’essayer seul à l’apprentissage du tricot. Il est toujours mieux de se familiariser avec certains automatismes pour réussir ses débuts dans le tricot. C’est dans cette logique que s’inscrit cet article. Il se veut être la somme de quelques réflexes nécessaires pour bien débuter son tricot sans la moindre prise de tête. 

Quel matériel dois-je choisir pour réussir mon tricot ? Voilà la première idée qui saute à l’esprit !

À vrai dire, le choix des matériels est un facteur déterminant dans l’apprentissage de tricot pour débutant. Oui ! Il est crucial en ce sens que ces matériels doivent être adaptés au niveau de connaissance du débutant. Ce paramètre est important pour la réussite des premiers ouvrages sans laquelle le débutant peut être très vite déçu par son rendement ou résultat. Or, plus il réussit ses premiers essais, plus il a envie d’aller loin. C’est pourquoi il est impératif de se procurer un kit de tricot convenable aux débuts des pratiques du tricotage.

Peut-être avez-vous déjà une fois commis l’erreur de choisir une laine trop solide à tisser ou encore des aiguilles largement glissantes ? Dans ce cas, nous craignons que vous ne soyez très rapidement découragé au point de ranger ses instruments dans le placard. Raison pour laquelle le choix des matériels de tricotage facile est l’un des meilleurs réflexes utiles pour mieux commencer le tricot ! Ainsi, les idées relatives à la qualité des matériels commencent à surgir dans votre tête.

Quel type d’aiguille choisir pour réussir mes débuts de tricot ?

Aussi simple que cette question puisse paraître, elle mérite qu’on se la pose.

Mais, retenez que pour un début en apprentissage de tricotage, il est toujours judicieux de préférer les aiguilles à broder conçues avec un matériau moins glissant.

Cela vous permet d’éviter le glissement des mailles de l’aiguille pendant vos séances de tricotage. Alors, pour vous lancer dans le tricotage, vous êtes tenu de savoir le choix à effectuer.

Les aiguilles à tisser en plastique 

Elles sont plutôt légères et très polies sans être étonnamment glissantes. De plus, ces types d’aiguilles coûtent moins cher que les autres catégories. Elles restent incontestablement d’excellents matériels de tricotage pour bien commencer le tricot avec succès.

Les aiguilles à tisser fabriquées en bois ou en bambou

Elles sont tout aussi bien lisses et moins glissantes. Néanmoins, ces types d’aiguilles sont plus dispendieux que les aiguilles à tricoter réalisées en matière plastique.

Les aiguilles à tisser en fer

Elles se distinguent des modèles précédents par leur poids. Autrement dit, elles sont visiblement plus lourdes que ces précédents modèles en plus d’être déjà très glissantes. En conséquence, elles sont foncièrement déconseillées aux personnes débutantes du tricot. Elles ne font pas partie des bons réflexes pour bien tricoter.       

Quel diamètre dois-je privilégier pour les aiguilles à tisser ?

Évidemment, lorsque vous jetez votre regard sur les différents modèles de tricot femme, les uns aussi soigneusement élaborés que les autres, l’envie de tricoter gagne votre esprit. Mais, pour vous lancer dans le tricotage, vous devez absolument avoir de bons réflexes. Et le fait de rester attentif au diamètre d’aiguille à tricoter est l’un de ces bons automatismes d’un tricotage réussi.

Il faut dire que les aiguilles à tisser les plus courantes ou ordinaires mesurent entre 2 et 25 mm. Mais, leur longueur moyenne est située entre 25 et 40 cm. Le diamètre de vos aiguilles doit être choisi en fonction du type de laine que vous tissez. Vous devez aussi tenir compte de la taille des mailles. Voulez-vous des mailles trop serrées ou des mailles plutôt lâches ? De toute façon, ce qui est mieux pour bien commencer le tricot, c’est d’opter pour les aiguilles dans les limites de la moyenne. Il vous faut donc des aiguilles ni considérablement petites ni excessivement grosses. Restez dans la moyenne de 4 ou 6 mm de diamètre environ. C’est idéal pour se lancer dans le tricotage avec succès.

Quelle laine choisir pour tricoter facilement pendant mes débuts ?

Plusieurs types de laine à tisser sont disponibles sur le marché. Mais, les uns sont moins faciles à broder que les autres. Ce qui est conseillé pour bien commencer le tricot est de choisir une cordelette pas trop fine, encore moins trop épaisse. Il faut essentiellement qu’elle s’accommode avec les mailles de vos aiguilles à broder (entre 4 et 6 mm d’épaisseur).

Comme l’un des bons réflexes pour bien tricoter, vous devez opter pour une cordelette monochrome (unicolore). La couleur doit être également claire pour que vous soyez en mesure de distinguer plus facilement vos mailles. Vous avez ainsi l’avantage de ne plus rater les mailles, car vous pouvez les compter assez aisément.

Par quels étape et échantillon dois-je commencer mon tricot en tant que débutant ?

Le tricotage vous passionne certainement. Cependant, vous restez confus quant à comment et par où débuter. Tenez-vous tranquille ! On peut se lancer dans le tricotage à partir d’une ou tout au plus deux pelotes de fil et seulement une paire d’aiguilles à tisser. N’oubliez pas que ces dernières doivent convenir aux pelotes. En effet, apprendre à tricoter, c’est :

  • apprendre à monter les mailles ;
  • savoir le nombre de mailles qu’il en faut ;
  • savoir le type de point qu’il est indispensable d’employer.

Et comme vous pouvez le croire, le point de tricot qui semble être le plus facile à faire pour un débutant est indubitablement le point mousse. Il s’agit d’une suite de rangs de chaînon. Étant simple à réaliser, commencer par le point mousse fait partie des bons réflexes pour bien tricoter. Pour commencer le tricot avec la réalisation de votre première maille, vous devez :

  • enfoncer l’aiguille droite dans le premier chaînon (maille) par-dessus l’aiguille gauche ;
  • puis faire passer le fil de pelote autour de l’aiguille droite ;
  • ressortir l’aiguille droite du nœud en gardant très bien la cordelette de laine au-dessus de celle-ci.

Vous venez donc de concevoir votre première maille. Seulement, il vous reste à retirer l’aiguille gauche de cette dernière.      

Toutefois, nous devons préciser avec intérêt qu’il existe des types d’échantillons de pièces appropriés aux débutants de tricot. C’est dire donc que l’un des bons réflexes pour bien tricoter consiste à s’essayer d’abord avec des ouvrages moins complexes tels que les écharpes, les snoods et les bonnets.

Alors, si le tricot vous intéresse, mettez-vous y en commençant par ces modèles plus simples à réaliser. Cela est idéal pour se lancer dans le tricotage avec plus d’assurance et d’envie. Plus vous brodez les pièces simples à concevoir, plus il vous plaira de revenir au tricotage. Et mieux encore, vous êtes à l’aise dans la conception des modèles plus compliqués. Tellement l’envie de réaliser les modèles plus complexes est plus grande que vous vous perfectionnez. La réalisation des pull-overs, voire des brassières ou encore chaussons, devient pour vous une partie de plaisir.

Mes mailles sont-elles régulières ou non ?

Si le tricot est incontestablement à la croisée des chemins et devient la tendance de l’heure en matière de DIY, c’est pour plusieurs raisons. Et l’une de ces nombreuses raisons est liée au fait qu’il exige un soin et une précision particuliers. En témoigne le caractère symétrique des mailles d’un tricot ! Vous ne pouvez pas tricoter un bonnet de rêve avec des mailles de dimensions irrégulières. Le résultat sera loin de vous plaire. Lorsque certains chaînons sont manifestement plus gros que d’autres, on a le sentiment que les rangs sont moins droits.

Ne vous inquiétez surtout pas, car cela ne vous oblige pas à reprendre le travail ! En effet, en s’appliquant à tisser les mailles l’une après l’autre, on constate évidemment une chose. Il nous arrive souvent d’oublier de maintenir constante la tension symétrique de fil sur toutes les mailles. Or, pour vous lancer dans le tricotage, vous devez savoir combien il est important de tirer équitablement sur le fil. Cette technique devrait permettre d’éviter de réaliser les tricots à mailles asymétriques. Il est vrai qu’elle s’acquiert au fil du temps avec pratiques. Néanmoins, il existe un autre moyen pour corriger les irrégularités des mailles.

Il consiste à tremper votre tricot dans l’eau froide une fois que sa conception est achevée. Vous allez l’essorer ensuite dans une serviette en la lovant sur elle-même. Vous pouvez à présent l’étancher à plat : c’est la méthode de blocage. Certains utilisent même des épingles pour bloquer leur ouvrage afin de l’étirer pour corriger les asymétries.

Vérifier qu’il ne vous manque pas de pelotes

Voilà des jours passés à réaliser votre pull-over très joli ! Mais brusquement, vous vous apercevez de ce qu’il y a omission d’une pelote pour achever votre chef-d’œuvre. Dans ce cas, le premier automatisme est de remettre la main sur le rang de la pelote inexacte ou erronée. Vous devez ensuite localiser le nom précis de la couleur de même que le numéro de bain de coloration.

Sachez que les pelotes sont peintes par groupe. Cela signifie qu’un groupe de pelotes donné sera trempé dans un bain de coloration identique. Et puisque chaque bain a sa couleur propre, les pelotes auront précisément une couleur identique. Prenez-y garde pour ne pas vous retrouver avec une pelote multicolore (plusieurs couleurs). C’est aussi l’un des facteurs majeurs pour bien commencer le tricot.

Comment pourrai-je distinguer la maille endroit d’un tricot de maille envers ?

Peut-on se lancer dans le tricotage sans être capable de pouvoir reconnaître les mailles endroits des mailles envers ? Pas besoin de réfléchir trop loin pour répondre par non ! Nous savons que le point mousse est notoirement le repère de tricot le plus simple à réaliser. Il ne peut en être autrement quand on sait qu’il est le même, quel que soit le type de rang (rang envers ou rang endroit). Qu’il s’agisse de Jersey, de point de riz ou plus encore du tricotage des côtes, une chose s’impose à vous : il s’agit de pouvoir impérativement distinguer un chaînon endroit d’un chaînon de type envers.

Pour vous y aider, rappelez-vous que la maille endroit ressemble à la lettre ‘’V’’. Son bout de laine associé à la pelote se situe à droite, juste à votre face-à-face. Par contre, la maille dite envers s’apparente à une petite sphère avec une cordelette de la pelote disposée à gauche. Restez-y attentif pour bien commencer le tricot.

Mon rang de montage doit-il être amplement serré ?

Pour profiter des principaux avantages du tricot, il faut s’y donner avec passion pour éviter de réaliser les modèles à mailles exagérément rétrécies. Généralement, le premier rang est serré puisque c’est à partir de celui-ci qu’on monte les différents chaînons. Mais, ce qui est plutôt souhaité, c’est de laisser ne serait-ce qu’une petite marge. En réalité, vous ne commencez réellement à tisser qu’à partir du rang subséquent.

Autrement dit, l’impossibilité de tisser le rang suivant est la conséquence immédiate d’une étiquette de montage outrageusement serré. Évidemment, il existe une astuce pour contourner cette difficulté. Au cas où vous auriez du mal à lâcher du leste, faites monter les premiers chaînons sur deux aiguilles de tricotage. Et à l’achèvement du montage du rang, enlevez une des deux aiguilles par le bout puis poursuivez normalement votre tricotage. 

Et que faire quand je me rends compte soudainement n’avoir pas de fil suffisant pour monter les mailles ?

Voilà un détail qui parfois est source de nervosité lors du montage d’un rang : commencer le travail de tricot pour se réaliser à mi-chemin qu’il faut le recommencer pour manque de fil. En effet, nous devons souligner au passage qu’il n’est éternellement évident d’évaluer la longueur de fil indispensable pour réaliser un tricot. C’est encore plus compliqué quand il s’agit des pulls tissés en mode circulaire.

Heureusement, il est possible d’empêcher la reprise de montage de mailles avec de laine suffisante. Le principe est très simple : prévoyez en moyenne une mesure de fil qui fait 3 ou 4 fois la largeur de l’objet à tricoter. C’est aussi simple que pratique et bénéfique.

Quel réflexe dois-je avoir en cas de perte de maille de mon tricot ?

Vous venez compter les mailles de votre tricot en vous rendant compte qu’elles sont au nombre de 20. Mais, au bout d’un temps, vous décidez de les recompter et à votre grande surprise, une maille disparaît. Ayez dans cas le réflexe de rechercher le chaînon disparu et le bloquer pour éviter qu’elle ne soit plus détricotée. Au cas où cette maille serait située au niveau du rang précédent, il vous revient simplement de la retisser. Mais, vous devez dans ce cas rester attentif au morceau fil abandonné au-dessus du chaînon. Il doit être disposé à l’arrière s’agissant des points endroit et au-devant pour ce qui concerne les points envers. Autrement, vous serez obligé de la reprendre au moyen d’un crochet.

Comment dois-je dissimuler les fils pendant le changement de pelote ?

Peu importe le travail de tricot, il est formellement défendu de faire des nœuds pour cacher les fils hors limite de votre tricot :

  • au début ;
  • à la fin ;
  • ou à tous les changements de pelote.

En réalité, lorsque votre tricot en viendrait à se comprimer au cours d’une lessive, le nœud pourrait se défaire, et bonjour les dégâts. Alors, il est important de faire rentrer les fils à l’intérieur de votre tricot.

Il faut aussi rabattre les mailles à la fin de tout travail de tricotage pour empêcher que votre ouvrage ne se détricote. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.